Efficience des marchés financiers

L’efficience des marchés financiers est en pleine évolution

L’un des marchés les plus lucratifs au monde est la bourse et l’efficience des marchés financiers est de la plus haute importance. Il y a des dizaines d’investisseurs et de négociants qui achètent et vendent des actions à tout moment lorsque le marché est ouvert.

Efficience des marchés financiersCela signifie que d’innombrables stratégies se jouent sur le marché en tout temps. À mesure que le nombre de participants au marché augmente. Chaque opérateur constate que le temps nécessaire à l’exécution d’une transaction augmente également.

Cela s’explique par le manque de ressources informatiques ou de traitement des données dans les bourses. Ceci a une influence importante sur l’efficience des marchés financiers. Les exigences en matière de traitement des données ont augmenté à un tel rythme. Que les processeurs classiques ne peuvent pas traiter le nombre de transactions qui leur parviennent.

La grille de données utilise une technique de calcul en grille

La technique du calcul en grille utilise essentiellement la puissance de traitement de plusieurs ordinateurs qui sont connectés pour former un réseau. Ce réseau peut être privé, public ou encore Internet. Le calcul en grille actuel est centralisé et toutes les transactions y sont traitées.

Ce système s’effondre lorsqu’il y a des milliers de transactions traitées en même temps. Dans de tels scénarios, les opérateurs connaissent des temps d’arrêt totalement inattendus. S’il existe une grille de la taille de l’Europe. Il faut des dizaines d’ordinateurs connectés en réseau pour traiter les données. Ceci aussi affecte l’efficience des marchés financiers de façons majeures.

Cela peut s’avérer coûteux et fastidieux. Les développements actuels tentent de rendre ce processus beaucoup moins coûteux en utilisant l’internet. À tout moment, des millions d’ordinateurs sont connectés à l’internet et restent inutilisés. Si une partie de la puissance de traitement peut être utilisée. La charge de travail de l’administrateur central diminue, ce qui réduit le risque de temps d’arrêt éventuel.

En utilisant cette technique, les bourses peuvent réduire les coûts administratifs liés au traitement de chaque transaction. Un autre avantage de ce type de système est son évolutivité. Les ressources peuvent être augmentées pendant les heures de pointe des échanges en utilisant davantage d’ordinateurs connectés à l’internet. Ce type de système est cependant très complexe à concevoir et se fait généralement de manière progressive.

Certains manquements peuvent affecter l’efficience des marchés financiers

La plupart des bourses n’ont pas mis en œuvre le dernier système décrit ci-dessus. Car celui-ci est encore en phase de recherche où elles tentent de valider son utilisation. Les approches plus conventionnelles utilisent les installations informatiques de l’échange lui-même. Plusieurs systèmes sont inactifs à tout moment.

Les bourses essaient d’utiliser ces ressources pour réduire le temps de fonctionnement du système de règlement et de compensation. Ce type de calcul en grille nécessite un soutien au niveau des logiciels qui peuvent allouer les ressources en fonction des différents besoins.

La gestion des données est l’un des plus grands défis pour les bourses. La technologie du calcul en grille a permis de relever ce défi et a fourni la solution idéale. Elle permet à la bourse de partager et de gérer beaucoup plus efficacement les données distribuées avec ses traders.

Cette efficience des marchés financiers se traduit par une réduction du temps nécessaire aux transactions entre acheteurs et vendeurs. Ainsi qu’une diminution des coûts liés à ces transactions. Le monde de la bourse et du Forex est certainement en train de devenir plus rapide.

Avez-vous déjà entendu parler de l’efficience des marchés financiers?

Si la réponse est non, votre stratégie boursière pourrait être inutile!

Hypothèse des marchés financiers efficients (EMH) est l’hypothèse selon laquelle les prix des titres reflètent pleinement toutes les informations disponibles sur les titres. Si les marchés sont efficients, alors les prix des titres reflètent déjà toutes les informations disponibles. Par conséquent, les rendements anormaux sont plus que probablement le fruit du hasard.

Le marché aléatoire est une notion qui indique que les changements de prix des actions sont aléatoires et imprévisibles. Supposons qu’il existe une équation bien connue qui permet aux détenteurs d’actions de prédire le prix d’une action. Supposons que cette équation prédisait qu’une action qui se vend actuellement à 100 $ allait voir son prix augmenter jusqu’à 120 $.

Si c’était le cas, les investisseurs commenceraient à essayer d’acheter l’action, mais personne ne serait prêt à la vendre. Ce qui entraînerait une hausse immédiate du prix à 120 $. L’équation de l’exemple peut être considérée comme une information. Le prix des actions varie en fonction des nouvelles informations. Comme le montre l’exemple, les nouvelles informations sont déjà prises en compte dans le prix de l’action.

Par conséquent, si toutes les informations disponibles sont déjà intégrées dans le prix de l’action. Les changements de prix sont imprévisibles. Si les changements de prix étaient prévisibles. Le marché serait alors inefficace, car il n’établit pas immédiatement le prix en fonction des informations disponibles.

La source de l’efficience des marchés financiers

En réalité, c’est la concurrence qui est la source de l’efficience des marchés financiers. Pourquoi devrions-nous vraiment nous attendre à ce que les cours des actions reflètent toutes les informations disponibles? Si l’on faisait suffisamment de recherches et de fouilles.

On pourrait sûrement découvrir des informations qui ne sont pas encore intégrées dans le cours de l’action. Cependant, l’augmentation des rendements devrait justifier tout l’argent et le temps que lui ont coûtés ses recherches approfondies.

Imaginez un fonds spéculatif qui gère 10 milliards de dollars. Si, grâce à des recherches approfondies, il pouvait augmenter ses rendements de 0,001. Ce fonds spéculatif serait prêt à dépenser 10 milliards de dollars x 0,001 = 10 millions de dollars pour la recherche, même s’il ne lui rapportait que 0,001. Grâce à cette concurrence pour l’information, l’efficience des marchés financiers devient efficace et surtout très utile.

Tous les marchés ne sont pas aussi efficaces les uns que les autres. Par exemple, les marchés financiers émergents font l’objet de moins de recherches, ce qui les rend moins efficaces. Les entreprises populaires font l’objet de beaucoup plus de recherches. Il sera donc plus difficile de trouver des informations qui n’ont pas encore été découvertes et les intégrer dans leurs actions.

Hypothèse de l’efficience des marchés financiers

Il existe trois formes différentes de l’hypothèse de l’efficience des marchés financiers : les formes faibles, semi-forte et forte.

Hypothèse de l’information sous forme faible. Elle assume que les prix des actions reflètent toutes les données qui peuvent être obtenues. Ceci en examinant les données de négociation du marché telles que les prix historiques, le volume des transactions ou l’intérêt à court terme.

Si cette hypothèse est vraie, alors l’analyse des tendances serait inefficace. Car toutes les informations sur les tendances passées sont peu coûteuses et facilement disponibles. Les signaux perdraient leur valeur, car ils seraient immédiatement reflétés dans le prix.

Hypothèse de l’information semi-forte. Le prix des actions reflète toutes les informations disponibles. Cela inclut les performances historiques des transactions (forme faible). Et toutes les informations disponibles au public. Telles que les états financiers, les données fondamentales, la qualité de la gestion, etc.

Hypothèse d’information forte. L’hypothèse d’information forte stipule que les cours des actions reflètent toutes les informations pertinentes. Cela inclut les formes faible et semi-forte ainsi que les informations qui ne sont pas disponibles au public (informations d’initiés).

Analyse technique de l’efficience des marchés financiers

L’analyse technique est la recherche de schémas récurrents et prévisibles dans les cours des actions. Bien que les techniciens, parfois appelés chartistes, puissent reconnaître la valeur des données fondamentales concernant les informations économiques futures d’une entreprise. Ils ne pensent pas que ces informations soient nécessaires pour réussir à négocier.

L’hypothèse d’un marché financier efficient implique que l’analyse technique est inefficace. Parce que toutes les données historiques sont déjà intégrées dans le cours de l’action. Une fois qu’une règle technique utile est découverte et largement utilisée, elle devient autodestructrice

En outre, les techniciens recherchent donc de nouvelles règles pour remplacer les anciennes règles techniques dépassées. Si tout le monde connaît une règle ou une stratégie. Alors elle ne sera plus utile parce que tout le monde l’utilise.

Analyse fondamentale de l’efficience des marchés financiers

L’analyse fondamentale est l’analyse de la société sous-jacente d’une action. L’analyse fondamentale utilise les bénéfices, les états financiers passés, les perspectives de dividendes. Les performances des entreprises par rapport à leurs concurrents, les attentes en matière de taux d’intérêt. Et finalement, les tentatives de détermination du risque associé à une entreprise afin de fixer correctement le prix de son action.

L’espoir de l’analyse fondamentale est de trouver des informations qui n’ont pas encore été découvertes par le public. L’analyse fondamentale n’est pas aussi facile que de trouver une entreprise performante.

Il est facile de trouver une bonne entreprise, mais une fois qu’un investisseur l’a trouvée. Le trader d’actions doit être prêt à payer un prix élevé pour de l’information pertinente. Puisque la concurrence pour l’information a déjà fait monter le prix sur la base de cette information fondamentale.

Il existe de nombreuses entreprises bien financées et bien gérées qui recherchent déjà des informations qui font monter le prix d’une action. De sorte que la découverte de ces informations peut être extrêmement difficile. Et toutes ces analyses peuvent éclairer les investisseurs sur l’efficience des marchés financiers.

L’astuce n’est pas de trouver une bonne entreprise. Mais plutôt de trouver une entreprise qui est meilleure que les estimations de tout le monde. Il en va de même pour trouver une mauvaise entreprise sous-évaluée qui n’est pas aussi mauvaise que les estimations des autres.

Gestion active et passive de portefeuille

Il devrait être évident que l’analyse occasionnelle des actions ne sera pas rentable. La concurrence entre les investisseurs à la recherche d’informations le garantit. Seule une analyse sérieuse et approfondie peut y arriver. En plus de techniques peu communes permettront d’exploiter les inefficacités (écarts) du marché afin de réaliser un bénéfice.

En outre, ces techniques et analyses ne sont utiles qu’à ceux qui gèrent des portefeuilles importants. Car ce n’est qu’alors que l’augmentation des rendements associée à l’analyse produira suffisamment d’argent pour justifier le temps et l’argent nécessaires à une analyse aussi approfondie. Toutes ces analyses sont importantes pour évaluer l’efficience des marchés financiers.

Il faut aussi prendre en considération la stratégie d’investissement passive. Sur un marché efficace, la gestion active d’un portefeuille est une perte de temps. C’est la raison pour laquelle de nombreux investisseurs adoptent la stratégie d’investissement passive.

La stratégie d’investissement passif consiste simplement à acheter un portefeuille bien diversifié sans essayer de trouver des titres mal évalués. En utilisant l’approche d’investissement passif. Les investisseurs paieront moins de frais et de commissions. Ceci parce qu’il n’y a pas de recherches et d’analyses sous-jacentes coûteuses.

Une stratégie d’investissement passif courante consiste à créer un fonds indiciel. Un fonds indiciel est un fonds conçu pour reproduire la performance d’un indice boursier général. Par exemple, le S&P 500, ce fonds indiciel reproduit le S&P 500. En investissant dans un fonds indiciel. Les investisseurs obtiennent un portefeuille bien diversifié et relativement peu coûteux à gérer.

Les marchés financiers sont-ils efficients?

L’hypothèse d’un marché efficient ne suscite pas beaucoup d’enthousiasme chez les gestionnaires de portefeuille professionnels. Cette hypothèse implique que toutes leurs recherches ne sont que du gaspillage d’efforts et pire encore, qu’elles coûtent cher à leurs clients.

Par conséquent, cette hypothèse n’a pas été largement acceptée à Wall Street. Ce qui est le plus débattu, c’est le niveau auquel l’analyse des titres peut améliorer le rendement des investissements. Avant de discuter des tests empiriques visant à mesurer l’efficience des marchés financiers.

Nous allons pour commencer introduire trois facteurs importants. Ils feront en sorte que le débat sur le niveau auquel l’analyse des titres peut améliorer les rendements ne sera jamais tranché. Comme la question de l’ampleur, du biais de sélection et la question de l’événement chanceux.

La question de l’ampleur implique simplement que seuls les gestionnaires de grands portefeuilles peuvent tirer profit de la découverte d’écarts mineurs sur le marché. Les écarts mineurs sont trop faibles pour être mesurés.

La question du biais de sélection se produit si un investisseur découvrait une stratégie qui génère régulièrement des rendements anormaux, il la garderait secrète. Si elle était largement connue, elle finirait par être autodestructrice. Il préférerait la garder secrète afin de pouvoir l’utiliser efficacement.

Par conséquent, nous ne pouvons pas vraiment évaluer la capacité des gestionnaires de portefeuille à générer des rendements anormaux.